Le fjord du Temple au Spitzberg, pris par la banquise

Portrait de Gérard Bodineau

Portrait Gérard Bodineau. Je suis né en 1960 dans un village du Maine et Loire. Mes lectures d’enfance et d’adolescence me donnent le goût de l’aventure et de la montagne. Quelques années de scoutisme me permettent de passer à la pratique de la randonnée et du camping en toutes saisons à partir de 13 ans.  Pendant mes études de mathématiques appliquées,  je découvre le ski puis l’alpinisme, principalement en milieu glaciaire.

Après avoir pratiqué la haute montagne pendant plusieurs années dans les Alpes, lorsque les moyens financiers de ma profession d’informaticien me le permettent, je pars pour les Andes puis le Spitzberg en 1986.  J’y découvre un excellent terrain d’aventures pour le raid à ski nordique. Je participe l’année suivante à une traversée du Groenland. Après neuf jours de tempête, nous sommes évacués par avion en plein milieu de la calotte. Déu par cette expérience, je décide de monter ma propre expédition pour mettre tous les atouts de mon coté : un grand raid au Spitzberg pour atteindre l’extrémité nord. Ne trouvant personne en qui j’aie confiance, je décide de partir seul. Ce choix aura été le bon : 31 jours en solitaire et plus de 500 km parcourus avec parfois des températures au-dessous de –40 C.
Gérard Bodineau en raid à ski au Spitzberg. Image  Jean-Pierre Fenouillet
Fort de cette expérience,  je propose mes services à l’agence Grand Nord Grand Large. Ayant négocié auprès de mon employeur des congés sans solde, je peux partir de un à trois mois par an pour encadrer des raids à skis puis en kayak de mer principalement au Spitzberg et au Nunavut. Pendant 15 ans, je partage mon temps de travail entre l’informatique et la conduite d’expéditions dans l’Arctique. Cela me permet de conduire une vingtaine de raids à skis en autonomie, dont un d’un mois au pôle Nord magnétique et un autre d’une semaine au pôle Nord géographique ainsi qu’une douzaine de raids en kayak de mer.

Gérard Bodineau en Antarctique L’autre extrémité de la terre m’attire aussi et je pars pour une navigation de quatre semaines à la voile en Péninsule Antarctique en 2001.
Après une année de pause pour raisons personnelles, je reprends une activité légèrement différente : celle de guide conférencier à bord de bateaux de croisières expéditions en Arctique puis Antarctique. Depuis, je travaille, toujours à temps partiel, comme guide ou chef d’expédition dans les régions polaires : Spitzberg, Groenland, Géorgie du Sud et Péninsule Antarctique jusqu’en 2009.  Cette activité m’offre la possibilité de m’adonner à une autre passion : la photographie animalière et de paysage.

De moins en moins motivé par le travail de bureau, je décide alors de me consacrer uniquement à l’activité de guide et de déménager dans une région où il fait bon vivre, la Provence. Je partage alors mon temps entre les voyages et l'entretien de mon jardin.
Je me considère comme un autodidacte des régions polaires, avec pour intérêt principal la glaciologie, mais sans oublier les autres sciences de la Terre ainsi que la faune sauvage.